Le bordel de la reine.

Forum test de la queen, ciaaao.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rika/Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexe La Queen
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 12/02/2017

MessageSujet: Rika/Riley   Dim 12 Fév - 16:01

T'aimerais bien la sauver de sa chute, Riley. T'aurais bien aimé la sauver aussi, Loki. Mais t'as les mains qui glissent. Des mains nerveuses, insécures, qui deviennent moites et ne tiennent plus rien. Des mains qui courent sur elle, comme si tu pouvais encore vous sauvez, toutes les deux. Et ils ont beau dire qu'elle est fêlée, Riley, c'est pas la seule. Faut pas avoir toute sa tête pour se battre dans les rues, se glisser dans les lits des mafieux, sortir avec leurs nièces, tomber amoureux d'un immigrant illégal qui veut marier son idiote de copine, venir retrouver la tatouée défoncée et la provoquer jusqu'à ce qu'elle serre ta gorge, jusqu'à ce qu'elle caresse ta mort. Jusqu'à ce que les effluves de l'étranglement t’enivrent, te rendent foutrement high et te donnent envie d'elle. Envie de l'attraper, de la dominer, de lutter encore, au risque de recevoir ses coups, porte ses marques sur les fesses, ou ailleurs. Qu'elle te laisse un souvenir, une marque possessive, pendant une semaine, ou deux, éphémère, parce que tu ne peux pas être à elle pour toujours. Elle ne veut pas d'une gamine comme toi, et vous n'y survivriez pas.

Mais peut-être, peut-être que cette nuit vous survivrez. Ou pas. Vos poitrines jointes pour mieux se battre l'une contre l'autre, se débattre contre les ébauches de vos ébats. Ton nom qui roule sur sa langue, contre vos langues, ne formant que de doux rires qui viennent mourir sur vos langues perdues. Perdues à s'arracher des souffles, lorsqu'elle agrippe ton poignet, pousse sa poitrine contre la tienne pour te renverser. Parce que malgré votre chute, ta plainte de gamine et la violence de la domination, tu brûles encore. De sa bouche qui se fracasse contre la tienne en rires, puis s'évadant vers ta gorge, semant des perles de frissons le long du chemin volcanique qu'elle creuse sur les plaines de ton corps. Atterrissant sur la vallée de ton coeur, pour finalement remonter les tortures brûlantes jusqu'au deux monts de chairs qu'elle vient faire trembler, venant modifier le relief pour les repeindre en vertiges. Et même si tes mains sont coincés sous les siennes, ton corps se courbe, un arc se creusant contre ton échine pour se presser mieux à ses lèvres. Tes hanches ondulant pour venir cogner les siennes, presser ta cuisse à l'intérieur de ses jambes et pour en faire de même contre sa jambe. Et la tatouée murmure des paroles de beau gars qui brisent les coeurs et tes yeux roulent, et t'es pas certaine si c'est à cause du mouvement de ses lèvres ou de l'ampleur de sa connerie. Et tes doigts se plantes, tes ongles, dans ses phalanges et elle cède, te cède une main, que tu t'empresses de remonter jusqu'à sa bouche, pour la faire taire. Un sourire en coin en la regardant contre ta poitrine.

« Et si tu faisais mieux avec ta bouche, que dire des conneries ? » Que tu la nargues, ta main venant retrouver le bordel de sa crinière noire pour s'y mêlés et pousser sur sa tête, pour la noyer vers tes côtes, ton ventre, tes hanches. Allez, Riley, fais pas l'idiote. Et tu t'en fous d'être sur son plancher crade, tu t'en fous qu'elle tente encore de t'étrangler, tu t'en fous de tout et tu ne vois pas comment tu pourrais regretter quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://queensbrotel.forumactif.com
Alexe La Queen
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 12/02/2017

MessageSujet: Re: Rika/Riley   Dim 12 Fév - 16:06

RILEY :


Elle est défoncée, complètement camée à toutes ces merdes qui jonchent le sol et la table de son appart pourri, pourtant elle rêve pas. Elle rêve pas, Riley, des lèvres qui claquent contre les siennes et des mains qui s’aventurent sur son corps tatoué, sur son corps fracassé par les ecchymoses qui font de jolies couleurs parmis les autres, indélébiles. Elle est défoncée mais elle la voit, Rika et ses yeux clairs. Rika et son sale sourire de gamine arrogante. Elle est bien trop haut, bien trop loin dans son trip. Elle peut plus redescendre maintenant. C’est comme une saloperie de montée viscérale qui ne s’arrêtera pas, qui ne s’arrêtera jamais. Riley, elle sent son coeur battre dans son corps jusqu’au bout de ses doigts cruels qui s’échouent sur le corps de son amante ou peut importe son titre. Et c’est pas pour abîmer son joli visage aujourd’hui, c’est pas pour lui faire cracher du sang, cracher ses tripes. Nan. Pas maintenant, ce serait pas assez beau. Ce soir, elle veut la voir se tordre sous la douleur et l’extase de ses doigts, de sa langue et de ses lèvres. Elle y échappera pas, Rika. Elles se f’ront l’amour comme elle savent si bien se faire la guerre.

Et dans leur chute, les corps s’emballent l’un contre l’autre. Les meubles, les cris des connards de voisins, tout disparaît à l’instant ou cette garce lui arrache ses lèvres fracassées, encore. Elle ne la sent plus qu’elle, elle et son corps entre ses doigts, livrée pour une soirée. Parce qu’après, Rika elle se barrera probablement en prétextant qu’elle doit faire un truc, ou en l’insultant de pauvre conne qui sait pas baiser correctement parce qu’elle est tarée, qu’elle tourne pas rond. Mais elles sont pas normales ni l’une ni l’autre. Elles oublieront tout ça parce que ça n’a pas de sens, parce qu’elles vont se crever si elles restent ensemble. Et qu’Riley elle veut pas de ça pour cette p’tite conne de Rika. Et elle l’veut pas non plus de toute façon.

Les lèvres et la langue de la tatouée se fondent sur le corps brûlant de la rousse, quittent ses tétons pour un down lent et cruel jusqu’au bord de son short. Rika fait la garce, emmêlant les cheveux de Riley entre ses doigts et ceux de la tatouée qui s’empressent de lui tirer son short et tout le reste. Des baisers tirés en longueurs jusqu’à son pubis, elle dépose son nez froid contre sa peau alors que ses lèvres s’emparent de son sexe, de l’intérieure de ses lèvres, caressant la fleure comme un trésor avant d’arrêter les niaiseries. Elle veut la voir se tordre sous les coups de langue, les assauts cruels qu’elle inflige à son sexe alors que ses doigts se glissent doucement en elle pour une ascension fulgurante. T’es belle quand t’es nue, t’es belle quand tu jouis Elle tord ses cuisses des ses paumes moites jusqu’à lui en laisser des marques, son territoire. T’es à moi Rika qu’elle crie dans sa cervelle défoncée alors que ses doigts s’accélèrent en elle pour la voir jouir, crier son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://queensbrotel.forumactif.com
 
Rika/Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE WHO - Baba O'Riley
» Aaron Riley, The Wild Fang [Fini!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le bordel de la reine. :: Le bordel :: DC RPS :: Rika-
Sauter vers: